Centrale Horeca

Achetez vos produits aux prix imbattables

Quel carrelage pour une cuisine professionnelle ?

Le carrelage constitue le revêtement le plus couramment utilisé pour réaliser la finition de sol dans une cuisine professionnelle. Compte tenu des règles hygiéniques, des conditions thermiques et de la grande fréquentation de ce local, le choix des carreaux devra s’aligner sur certaines spécificités. L’adhérence, la solidité, la simplicité d’entretien, la qualité du matériau sont parmi les caractéristiques à privilégier. Le carrelage adapté à un tel cadre de travail doit également être fait suivant les normes réglementaires requises.

Type de carrelage adapté pour une cuisine professionnelle

L’exploitation d’une cuisine professionnelle ou d’un restaurant est subordonnée à l’observance de règles d’hygiène et de précautions sécuritaires. Aussi, le type de carrelage à privilégier pour revêtir le sol de ces lieux doit idéalement être antidérapant. La facilité d’entretien reste également un aspect-clé lié au choix d’un tel revêtement.

Les spécialistes de la finition de bâtiment recommandent en particulier d’opter pour des carreaux à fort taux d’étanchéité et non-absorbant. Vu les travaux de préparation et de stockage d’aliments qui se feront dans la pièce, il est préconisé de s’intéresser à la composition des matériaux avant tout achat. Ceci évite de choisir des éléments intégrant des produits toxiques lors de leur fabrication.

La fréquentation est souvent élevée dans l’enceinte d’une cuisine professionnelle. Un carrelage à forte adhérence est donc requis. Il est indiqué de s’orienter vers un produit durable, capable de supporter la forte chaleur, les chutes d’ustensiles. Le grès cérame est identifié comme un carreau à résistance élevée, approprié pour une salle de cuisine. Le prix moyen au mètre carré de ce type de carrelage est d’environ 45 €.

Le grès cérame, parfait pour carreler une cuisine professionnelle

L’utilisation du grès cérame comme matière de revêtement d’un espace intérieur est assez récurrente. Pour les tenanciers de cuisine professionnelle, il convient bien par ses qualités de durabilité et son esthétique.

Les caractéristiques physiques propres au grès cérame

Le grès cérame intègre dans sa fabrication de l’argile ainsi que des éléments minéraux tels que :

  • la silice
  • le feldspath
  • le quartz.

Il est reconnaissable à l’aspect vitrifié de sa surface. Les spécialistes de la finition de sol l’ont adopté comme référence en raison de sa solidité. Ce matériau reste en effet insensible à l’abrasion et est doté de propriétés de résistance à l’usure.

Il se révèle efficace pour supporter les salissures, les dépôts de graisse, les rayures dues aux semelles de chaussures. Mieux, il peut supporter les lavages de sol répétés à l’aide de détergents contenant des éléments chimiques. Étant non poreux, il ne craint pas l’humidité. Opter pour le grès cérame revient à investir peu dans les tâches d’entretien qui d’ailleurs restent assez aisées à faire.

Les travaux de pose de cette matière requièrent peu de temps et d’efforts. En outre, vous avez la possibilité de le traiter afin de lui conférer des propriétés antidérapantes.

Atouts esthétiques du grès cérame

Le grès cérame ne convient pas dans une cuisine que pour ses qualités physiques naturelles. Il offre l’opportunité de pouvoir embellir la salle grâce à ses atouts esthétiques, en particulier son rendu visuel vitrifié. Il existe différents effets d’embellissement pour ce produit.

Vous pouvez privilégier une imitation rétro ou alors choisir un effet décoratif béton ou bois. Le carreau en grès peut aussi être fabriqué de manière à présenter une texture métallique ou marbrée. Ses dimensions sont modifiables en fonction des utilisations envisagées.

Dimensions et joints adaptés pour une pose de grès cérame

Les dimensions d’un carreau en grès cérame peuvent être modifiées selon les options de pose choisies par l’utilisateur. Toutefois, acheter des carreaux de petite taille implique de devoir réaliser davantage de les articulations. L’idéal est de se tourner vers les modèles de grande taille, à savoir ceux ayant 50 cm de côté au moins. Ceci permet de limiter l’apparition des jointures.

Ces parties d’un carrelage sont susceptibles de se fissurer avec le temps, ce qui réduit le degré d’étanchéité du sol et implique des travaux d’entretien. En guise de mesure préventive, les carreleurs choisissent généralement de réaliser des joints situés à la même hauteur que les carreaux.

Par ailleurs, le type de joints à privilégier pour de tels travaux est celui fait à partir de résine époxy. C’est un matériau de grande longévité qui résiste bien à l’attaque des liquides, des graisses. Les murs d’une cuisine professionnelle peuvent aussi être revêtus d’un carrelage. Toutefois, pour un aménagement réussi, celui-ci doit être haut de 2,5 mètres au minimum.

Les normes à connaître pour un choix approprié de carrelage

Les professionnels du carrelage conseillent de se référer à certaines normes réglementaires avant de réaliser un choix de carrelage. En adoptant cette précaution, vous avez de meilleures chances d’effectuer une pose de carreaux réussie. Mieux, le revêtement restera plusieurs années sans présenter de dégradations majeures.

Le premier standard est la certification dénommée UPEC, chacune des lettres correspond à une garantie donnée. Les quatre lettres sont mises pour désigner respectivement la résistance face aux usures U, aux effets de poinçonnement P, à l’eau E et aux matières chimiques C.

La normes MOHS est relative à la résistance du carrelage face aux diverses rayures dues aux interactions du carreau avec d’autres objets. La bonne référence à choisir pour acheter vos carreaux doit être située entre 9 et 10. Enfin, les dispositions relatives à une adhérence maximale sont définies dans la norme R. L’observation de ces trois critères vous assure un carrelage de qualité optimale.

Source link