Centrale Horeca

Achetez vos produits aux prix imbattables

Interview de Clément Hondier – Papa risotto Interviews

Aujourd’hui nous retrouvons Clément Hondier, fondateur du concept « Papa Risotto » à Rouen. Malgré les contraintes de ces derniers mois dans le secteur de la restauration, son audace lui a permis de mener à bien ce si beau projet.

Voilà l’occasion pour nous d’en savoir un peu plus sur lui et ses objectifs.

Clément, J’aimerais que l’on commence l’interview avec une petite présentation de vous, dans le but que nos lecteurs vous connaissent un peu mieux !

Aujourd’hui vous êtes, à 30 ans, le fondateur de Papa Risotto, mais qui était Clément Hondier avant cela?

Avant de me lancer dans mon projet, j’ai travaillais plusieurs années chez METRO. J’ai été commercial et ensuite responsable grands comptes. J’ai énormément exploité mon côté force de vente mais je suis arrivé au bout de ce que j’avais à vivre dans ce domaine. Le fait de côtoyer mes clients, souvent fondateurs de franchise, m’a donné envie de faire mon propre chemin.

Parlez-nous un peu de ce concept ! Comment avez-vous eu l’idée de concevoir votre « signature » autour du risotto ? Et quelles ont été les étapes pour mener à bien votre projet ?

L’idée m’est venue pendant le premier confinement, période de chômage partiel ! J’ai eu le temps de réfléchir à pas mal de choses et je me suis dit : Pourquoi pas moi ? J’en ai beaucoup discuté avec mon épouse, issue d’une formation marketing, et nous avons commencé à lancer une étude de marché. Résultat : le concept du « fast-risotto » est arrivé en seconde position après les pizzas et burgers. Seulement, je trouvais ces derniers bien trop en vogue et je souhaitais vraiment quelque chose d’atypique, qu’on ne voit pas de partout. J’ai ensuite mené une étude pour la faisabilité du risotto minute.

Le plus compliqué c’était de défendre l’idée auprès des banques  et surtout qu’il me fallait absolument un salarié pour mener à bien mon projet. Le risotto doit nécessairement passer en cuisine avant d’être servi donc je ne pouvais pas être à l’accueil/caisse ET en cuisine.

Aujourd’hui c’est chose faite, ma collaboratrice est une personne d’expérience en cuisine et c’est dans une bonne dynamique que nous travaillons ensemble depuis le 19 juin 2021.

Proposez-vous d’autres plats que le risotto ?

A part des desserts non. Mais il faut savoir que je propose deux bases différentes : du riz arborio, qui permet vraiment de garder les saveurs des ingrédients ; et du quinoa, qui est une base plus légère (pour les filles par exemple ! J ). S’ajoute à cela, 18 ingrédients différents pour créer son risotto. Nous proposons au maximum des produits frais, locaux, bios.

Assiette de risotto à la chèvre et aux champignons

Et surtout ! Nos clients adorent la crètruffe moi !

Quelles sont les prix à la carte/menu que vous pratiquez ?

Il faut compter entre 9 et 10€ la portion. Pour l’instant nous proposons une seule taille de risotto, c’est d’ailleurs pour cela que les clients aiment beaucoup nos cookies maison à emporter, car après avoir fini le plat, l’estomac est souvent bien plein ! Mais c’est tant mieux, c’est très satisfaisant de voir revenir les assiettes vides !

Après, si vraiment ils le souhaitent, je propose des formules plat + boisson + dessert. Parmi les desserts, il y a cookies, fromage blanc et salade de fruits.

Selon vous, quel est l’équipement indispensable dans votre cuisine ?

Sans aucune hésitation : le cuiseur à riz ! Même si ce n’est pas le seul élément primordial dans ma cuisine, il y a toujours certaines obligations à posséder des éléments froids spécifiques mais aujourd’hui je suis vraiment muni des équipements nécessaires au bon fonctionnement de mon établissement.

Vous avez décidé de vous lancer malgré la crise sanitaire, pensez-vous avoir réussi votre pari ?

Pour moi oui ! Alors certains diront que je suis un peu fou mais je suis très épanoui de ce nouveau tournant qu’à prit ma carrière professionnelle. Je pense que je peux dire que le pari est réussi  car j’observe de plus en plus un effet « fidélité ».

C’est vrai, des clients viennent le midi avec leurs collègues de travail puis reviennent le weekend avec des amis ou leur conjoint(e). Pour moi c’est une réussite. Et puis, en termes de chiffres également, je n’ai pas à me plaindre, les résultats sont à la hauteur de mes prévisions.

Aujourd’hui, nous savons que les réseaux sont importants dans la restauration, sur quels réseaux êtes-vous présents ?

Déjà je possède un site internet Papa Risotto, ou on peut retrouver pas mal d’informations me concernant. Cela permet également à nos clients de pouvoir nous localiser, consulter notre carte, nos prix et également commander en ligne !  Et puis je suis également sur Facebook, Instagram et LinkedIn.

Carte Papa Risotto

Aujourd’hui, votre restaurant est basé à Rouen, avez-vous des projets pour l’avenir (autre restaurant, franchise, …) ?

Oui des projets j’en ai plein! Mon souhait serait de pouvoir franchiser mon concept, déjà au niveau régional.

Et puis, il serait bien de pouvoir créer un laboratoire pour les bases des risottos, cela permettrait de maintenir une certaine qualité et constance pour pouvoir conserver notre image de marque.

Gobelet Papa risotto devant l'enseigne

Si vous deviez décrire votre nouvelle aventure en un seul mot, lequel serait-il ?

BONHEUR ! Malgré la crise, c’est que du bonheur et de l’épanouissement. C’est d’ailleurs logique quand on travaille pour soi et pas pour les autres ! 😀

Pour finir notre entretien, voici la dernière étape « made in Finarome » pour en connaitre un peu plus sur vous :

Quizz’Arome

9 choses à savoir sur clément hondier

Merci à Clément d’avoir accepté de répondre à nos questions, et à bientôt !

PS : Entre temps de l’interview et de la parution, nous avons appris que Clément a brillamment remporté le concours « Snacking Academy ».

Un grand bravo, c’est amplement mérité ! 🎉

Source link